Ah! le grand homme

Ah! le grand homme

Une pièce de Pierre et Simon Pradinas

Dans une mise en scène collective de la troupe

Tonalité: Une pure comédie qui se joue des travers du monde  théâtral

Intrigue: Une idée géniale nait la plupart du temps de l’audace. C’est ainsi que Géraldine Loiseau metteuse en scène de théâtre a un projet qu’elle croit suffisamment fou pour être génial. Ce projet consiste à engager 4 comédiens pour donner une représentation le soir-même sans connaître la pièce qui sera jouée. La stupeur s’abat sur les acteurs lorsqu’ils découvrent dans quoi ils sont entraînés, leur premier mouvement est le refus. Pourtant à force d’arguments et de supplications la metteuse en scène parvient à les convaincre. Mais, mais est-ce qu’avec une assistante un peu trop zélée, un technicien brèchtien, un directeur électrisé et tous ces comédiens qui ont soif de satisfaire leur ego vorace on peut parvenir à quelque chose de cohérent ? Heureusement que les fantômes de l’art dramatique sont là !

Monique Coin:Coin.
Benoît Tisserand:Coin ?
Monique Coin:Monique Coin. Tu me remets ? On a travaillé ensemble, tous les deux.
Benoît Tisserand:Tous les deux ?

Monique Coin :Grr !
Loiseau:Regardez la position des pattes. Belle concentration ! (A Monique) C’est ça, Monique, fais vibrer ta voix. Vibre, Monique, vibre !
Monique Coin :GRR !

Benoît Tisserand:« Eh bien ! Sans vous donner la peine de poursuivre, assurez-vous l’honneur de m’empêcher… de m’empêcher de… »
(Le cheval se cabre subitement et se met à galoper jusque dans les coulisses.)

Loiseau: En place tout le monde ! Vous avez tout compris Alors on y va ! Le roi est là… Toi, Rodrigue là-bas…
Monique Coin:Mais je ne peux pas être roi, à la rigueur une reine même une petite, mais un…
Loiseau: Maintenant te voilà Roi, et en plus Roi de Castille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *