L’envers du décors

Eh voilà un peintre en pleine action pour le décor d’un Tramway nommé désir

Les acteurs de Mort accidentelle découvrent leur fenêtre.

Un metteur en scène qui paie de sa personne pour aider un comédien à trouver son personnage.

Toute une équipe en ordre de bataille pour transformer une grange en vaisseau spatial macbettain.

Encore cette fenêtre! Décidément elle nous a donné du mal, n’ayant plus de place dans la maison nous avons été obligés d’envahir la rue. Pauvres voisins!
Les loges avant la représentation. Nous ne vous montrerons pas les mêmes loges après la représentation cela pourrait choquer les âmes sensibles. Petite mise en condition pendant le maquillage d’Aoi
Indispensables les techniciens, et pourtant ils nous mettent dans le noir pour régler leurs projecteurs et nous assourdissent avec leurs essais son.

Pas toujours gaie la vie d’artiste.

Enfin après tant d’efforts un peu de réconfort. Tout est bien qui finit bien autour d’un verre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *