Trois femmes

Trois femmes

Une pièce de Catherine Anne

Dans une mise en scène de Vincent Huchet

Tonalité: Malentendus et non dits qui se révèlent dans une relation entre trois femmes de générations différentes.

Intrigue: Qui est qui ? Où est le mensonge ? Où est la vérité ? Telles sont les questions qui se croisent et se décroisent pour tisser la trame d’une histoire apparemment simple. Celle des relations entre une jeune fille, une femme d’âge mûr et une femme âgée. Comme les poupées russes, l’histoire contient de multiples autres histoires qui s’enchevêtrent, et nous emmènent jusqu’à une fin inattendue.

Joëlle la mère: Bonjour madame Chevalier Je suis trempée excusez une averse on a beau courir entre les gouttes
Madame Chevalier: Rien à vous dire

Joëlle le mère: Qu’est-ce que c’est
Joëlle la fille: Un cadeau
Joëlle la mère: Un couteau
Joëlle la fille: Un coupe-papier maman

Joëlle la fille: Un deux trois qui nous tracasse
une deux trois qui passe
Et la vie qui s’efface

Madame Chevalier: Je ne suis pas morte que diable Et vous vous avez l’air d’un cadavre
Joëlle la mère: C’est ma fille qui me tracasse
Madame Chevalier: Il faudrait ne pas avoir de fille Des fils peut-être On dit qu’avec leurs mères les fils sont délicieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *